Les revoilà, nos inconnus bien connu !!!

Article : Les revoilà, nos inconnus bien connu !!!
Étiquettes
16 avril 2015

Les revoilà, nos inconnus bien connu !!!

les revoila

 

Crédit photo: thecanniballecteur.wordpress.com

Haïti a enfin retrouvé la voie des élections. Le conseil électoral provisoire a officiellement publié le 12 mars 2015 le calendrier des prochaines élections. Une nouvelle qui fait appel au traditionnel et licencieux concours pour les différentes postes politiques. Des connus inconnus, des nouveaux trop connus, ils sont tous déjà prêts pour nous jouer le tour du retour de nos désillusions.

C’est officiel depuis un (1) mois déjà ! Le 12 mars dernier, notre douteux Conseil Electoral Provisoire rendait public les dates des prochaines élections. Trois (3) jours suffiront seulement pour régler l’affaire. A commencer par le 9 aout qui est réservé pour les législatives, ensuitele 25 octobre  est la date des élections locales ; du deuxième tour des législatifs et du premier tour présidentielle. Enfin, le 27 décembre qui s’est bien fait précisé par le CEP de « s’il a lieu » comme date du second tour présidentielle. Néanmoins, c’est le prétendu vœu de nos chers conseillers électoraux qui gèrent déjà une liste qui les placent dans une situation très tendue.

En effet, cette annonce fait pleuvoir des candidats depuis qu’elle s’est rendue public. Toutes sortes de candidats ! Une mairesse d’une ville s’est démise de ses fonctions avec une dette de huit (8) mois pour ses employés et est partie en campagne pour mieux assurer sa place. A bien compter, si elle se fait réélire, cette dette sera augmentée de sept (mois).De toutes les plumes et de tous les plumages, nos cyniques traditionnels sont déjà en pole position pour déplumer le cadavre puant. Venus d’horizons divers, ils se forment tous les noms et sont sous tous les couverts.

Oui, on les connait bien, même trop bien !Comme toujours, ils se déclarent d’abord la guerre aux dépens de leur amour patriotique, mais une fois à leur place ils nous montrent leurs griffes. A la fin de son premier mandat, alors qu’Haïti souffrait de l’embargo américain René Préval s’adressait au peuple : « Naje pou n sòti1 » ! Réélu cinq ans après ce dernier conseillait au peuple de passer le prendre lorsqu’ils iront manifester pour les émeutes de  la faim en 2008. Nous les connaissons tellement bien que nous ne les connaissons pas réellement. Toujours prêt à nous entremêler dans leurs filets.

Les discours abondent, surabondent ! Que de candidats ! Que d’amants pour un pays dont la jeunesse s’est fait flétrir ! Excusez-moi M. Lafontaine… Si seulement leur ramage se rapportait à leur plumage, nous n’aurions pas autant de candidats.

 

1Je n’y peux rien ; Démêlez-vous !

Partagez

Commentaires