Hollande en Haïti ; quand l’esprit colonialiste refait surface.

Article : Hollande en Haïti ; quand l’esprit colonialiste refait surface.
Étiquettes
13 mai 2015

Hollande en Haïti ; quand l’esprit colonialiste refait surface.

IMG-20150512-WA0006

 

Source Photo: Le Nouvelliste

 

Haiti accueillait le président français, François Hollande dans ses murs ce mardi 12 mai. La deuxième fois qu’un président français nous faisait cet honneur depuis notre indépendance en 1804. L’objectif de la visite était clair au point qu’il faisait fantasmer certains : Rembourser la dette que la France devait à Haïti. Rectifions s’il vous plait, il est question de « Remboursement moral ». Pour apprécier la visite, les chefs haïtiens nous ont gratifiés d’un dévouement rare.

Longtemps qu’on vivait par ici, jamais la route conduisant à l’aéroport n’a été aussi propre et intact. Les aires du champ-de-mars y compris. Les autorités policières s’efforçaient de boucler les artères dudit périmètre, alors qu’à moins d’un kilomètre une jeune citoyenne tombait sous le feu des bandits.

Très tard la veille, on se précipitait de faire disparaitre les vulgaires graffiti et les messages sur les murs du palais national. Un communiqué interdisait certains circuits de la zone métropolitaine. Les médias arrêtaient leur programme habituel pour retransmettre les moindres effets de l’évènement se targuant chacun d’une objectivité incomparable. La toile bouillonnait de messages de bienvenues. En somme, Haiti se figeait pour la visite. Etait-il besoin de tout ca pour un chef d’état ?

Sans se questionner, même les plus avisés se laissaient emportés par l’onde du moment. Après quelques ballades en ville, Hollande n’avait qu’à tourner et retourner sa langue pendue devant certains dignitaires et prendre le premier vol qui mène à la cité des Lumières. Pourquoi sommes-nous si emportés à servir l’ancien colon après deux (2) siècles passées ? Bob Marley rétorquerait : « Vous avez tué le commissaire, mais vous n’avez pas tué son député ». Si le colon est parti, alors son colonialisme est bien présent.

Deux (2) fois durant son mandat Martelly prenait l’avion pour rencontrer les Champs Elysées, la France s’arrêtait-elle pour accueillir cette visite ? Les médias gardèrent eux aussi leur indifférence lors de la deuxième visite à tel point qu’on interrogeait le président sur la nécessité de son voyage. Le fait s’est produit sur le plateau de Tv5, où certains journalistes ont mis Michel Martelly dans ses petites bottes de baptême. C’est ce Martelly qui prononce aujourd’hui dans son discours de circonstances: « Toute aide de la France permettant à la quasi-totalité de la population d’avoir accès à l’éducation vaudrait bien plus que n’importe quel chiffre qu’on pourrait évoquer en rapport à la dette »

Plusieurs savent que François Hollande n’a véridiquement pas commis une bourde dimanche soir lors de son exposé à la Martinique. La France nous doit une somme colossale et par conséquent doit nous rembourser. Mais, quel est le fils esclave qui est assez hardi pour réclamer restitution aux Français ?

 

 

 

Partagez

Commentaires