Ce pays et son avenir

Article : Ce pays et son avenir
Étiquettes
13 novembre 2015

Ce pays et son avenir

Haitian Times

 

Crédit: The Haitian Times

Quels mots peuvent décrire l’épaisse brume qui aveugle l’avenir de ce pays ?  Nous venons de franchir le seuil du vide et tout ce qui nous entoure n’est que vanité. Quel peine d’entendre ce funeste crescendo qui nous entrainent à la déshumanisation ! Combien d’entre nous ressentent le froid du fond qui frôle  notre dos ?

Il est dommage qu’il n’existe encore que des fabulistes impudents qui s’intéressent au sort de ce pays. Alors que si nous méprisons le son du glas de notre conscience nous chuterons collectivement vers le suicide. Que reste-t-il à extraire dans cette mamelle de peau pour que nous remettions la charge de notre destin à des gourous qui ne réfléchissent qu’au biais de leur intestin ?

En mandatant ces rébarbatifs, nous avons touché au paroxysme de l’ignominie qui nous exposent à la honte. Aujourd’hui, Haïti doit se rendre compte qu’il est bien plus noble qu’une République de banana. Ce dénominatif ne reflète guère notre identité.

L’hystérie collective qui nous embrase nous débarrasse de notre fier scrupule et nous encloue dans des salissures instinctives. L’issue que nous abordons sereinement propage une odeur pestilentielle d’hécatombe. Nous y échapperons non sans réveiller notre ego social.

Notre devoir est de ne pas négocier ce que nous sommes contre des offres venimeuses. L’humanisme doit broyer  l’inertie cérébrale, sinon il est inutile de pousser notre imagination sur le futur.

Il n’est du devoir des saints logeant ni les hauteurs, ni les profondeurs. Encore moins de circonstances fortuites ou de l’intervention politique du bon voisinage. Jamais, il n’est que du devoir des arbres de la forêt de ne plus fournir de manche à la hache.

 

Partagez

Commentaires